Chapitre 00 – The Dream (Le Rêve)

Il était une fois une petite fille qui s’appelait Lucy.
Je ne la connaissais pas, mais elle me connaissait très bien.
Elle est apparue de nulle part, au sommet de la Montagne Rouge
et elle m’a donné les secrets du rêve, elle m’a dit…

« Tu fermes les yeux.
Tu t’endors.
Tu commences une nouvelle vie
à l’intérieur du rêve »

Ton passé disparaît et tu oublies qui tu es.
Ton corps est allongé sur le lit, mais ta conscience est si loin…

Le rêve est beau, le rêve est magique,
mais tu marcheras sur le sol.
Ce que tu crois, c’est ce que tu vois,
ce n’est pas l’inverse… et puis elle a dit…

« Le rêve va essayer de te convaincre
que c’est plus qu’un simple rêve.
Tu verras la faucheuse juste derrière toi
portant le fruit de l’amour et de la peur. »

Envole-toi, envole-toi et n’oublie pas.
Le rêve n’est qu’une image de ton esprit.
Trouve-toi et tu trouveras l’Univers.
Trouve-toi et tu ne mourras jamais…
Alors vole…

Mais dès que tu commences à voler, un géant te tire vers la terre.
Tu touches le sol avec violence, tes ailes sont brisées et tu as mal.
Le géant te regarde, il est effrayant. Il te donne la peur et tu acceptes.
Alors tu abandonnes, tu lui donnes ton âme, mais à la fin, tu le regretteras.
Ce géant est une illusion, il est une création de ton esprit.
Les ombres dansent avec lui, elles l’ont créé.
Il a pris ton âme et maintenant, tu es aveugle.
Le rêve s’est transformé en cauchemar,
il n’y a pas de Soleil pour éclairer ton ciel
et tu commences à souhaiter une mort douce
parce que tu ne peux pas supporter cette nuit sans fin.

Et ainsi va l’histoire, tu continues à attendre le Soleil,
et un jour ça te frappe, tu te demandes qui tu es
et puis tu réalises que ce n’est qu’un rêve fou
alors tu commences à jouer avec la réalité
et tu t’achètes un peu d’estime de soi.
Mais tu as dormi trop longtemps et bientôt le Soleil va se lever.
Tu voulais échapper à la causalité
et maintenant, il est temps d’en payer le prix.
La faucheuse te sort du rêve et te ramène là où tu dois être.
Maintenant tes yeux sont ouverts, maintenant, tu sais.
C’est la mélodie de ta chanson.

Puis Lucy a souri et elle m’a embrassé tendrement.
« Et ainsi va l’histoire », dit-elle à nouveau.
Ce soir, je vais te tenir la main et te guider,
alors fermez les yeux, et retournes te coucher.

(Auteur, Compositeur : Léonard)
(Invités : Tristan, Isabella et Spyros)
(Production : C.d.C)

Newsletter

Obtenez les mises à jour en temps réel via email

Faire un don

Soutenez Dis Sept
Logo Dis Sept

Dis Sept

Faites une recherche sur notre site pour trouver l’information dont vous avez besoin

Inscription musique

Si non veuillez envoyer un email à l’adresse suivante:

musique@dissept.com

« Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique. »